Dernières nouvelles


Suite à notre fête paroissiale de fin d’année,  les 23 et 24 juin 2018,
messe1messe2 chant chant 2

bancs repas jeux

MERCI
Il a été chanté,
Il a été souligné au moins à trois reprises,
Il est passé au travers des sourires,
Il a circulé dans les poignées de mains,
Il a été célébré,
MERCI
Merci aux artisans et constructeurs de cette cathédrale éphémère,
Merci aux poètes et artistes qui ont su nous divertir au-delà des générations,
Merci aux marmitons de tous horizons qui nous ont régalés,
Merci à l'équipe de la Chardonnière qui nous a accueillis et accompagnés,
Merci aux servants pour ce rassemblement qui illustre le passage de témoin,
Merci aux résidents qui ont contribué discrètement au fonctionnement,
Merci aux déménageurs de tous bords qui ont déplacé des tonnes et mètres cubes,
Merci au Groupe Nomade qui a mis ses talents au service de la prière et de la beauté du chant,
Merci à chacun pour avoir fait de ce jour un beau moment de rencontre,
MERCI
et Merci à Pierre pour ces années de partage, d'échange et de prière.


A ces mercis d’Eric Besson, permettez-moi d’ajouter les miens avec quelques pardons :
Merci d’abord à Eric et à toute l’équipe de préparation de la fête pour le travail effectué avec beaucoup de compétence et de générosité, cette année comme les années précédentes. Pardon pour ne pas toujours savoir remercier ceux qui ont su travailler dans l’ombre.
Merci à tous ceux qui m’ont manifesté leur amitié dans ce moment où je me prépare à partir de la paroisse : je n’ai pas encore lu le « Livre d’Or », mais je lirai avec attention vos messages. Pardon d’avance si je ne réponds pas personnellement à chacun : quoi qu’on en pense, écrire me reste toujours difficile.
Merci à tous ceux qui m’ont donné la joie de travailler avec eux, auxquels j’ai parfois imposé – pas toujours volontairement - des assouplissements inattendus et qui ont su les accomplir avec le sourire. Je veux remercier tout particulièrement ceux qui, au cours de ces années ont accepté de prendre leur part au travail de l’Equipe d’Animation Pastorale, et plus particulièrement encore Gilbert et Serge, Maryvonne et Nathalie.
Merci à ceux qui m’ont dit ce qu’ils pensaient, quand ils étaient en désaccord ou quand ils étaient heureux, quand ils avaient des projets pour que nous puissions les ajuster à la vie de toute la paroisse.
Merci de m’avoir donné ainsi au fil de ces huit années de quoi voir la réalisation de la promesse du Christ : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. »

P. Pierre Lathuilière, juillet 2018


Homélie pour la fête Paroissiale du 24 juin 2018 pour la St Jean Baptiste (Isaïe 49, 1-6 / Luc 1, 57-66.80) 

« Que sera donc cet enfant ? » Nous avons la chance de fêter cette année de vie paroissiale en même temps que la naissance de Jean Baptiste. Avec la même confiance qui habite tous ceux qui voient la parole renaître en Zacharie, ne pourrions-nous pas interroger ? « Que sera donc cette paroisse ? » Poursuivons, « en effet la main du Seigneur était avec [elle]. »
Comprenons bien, il ne s’agit pas de canoniser notre paroisse comme on a canonisé Jean-Baptiste. Il s’agit plutôt de devenir comme Jean, « grâce de Dieu » – c’est le sens de son nom –, de grandir et de fortifier notre esprit pour devenir porteurs de la parole de Dieu pour notre monde.
Le père de Jean, Zacharie, dont le nom signifie « Dieu se souvient » nous montre bien que le Seigneur sait faire avec nos limites. Nous demandons aisément à Dieu d’intervenir dans nos vies pour qu’elles soient meilleures, mais nous ne sommes pas toujours prêts à le laisser intervenir quand cela nous surprend ou nous déroute. La nouvelle de la venue de Jean a laissé Zacharie muet pendant les neuf mois de la grossesse d’Elisabeth. Ainsi sommes-nous parfois troublés et stupéfiés quand germe dans nos communautés des initiatives qui nous déroutent. Sans doute comme Zacharie et Elisabeth, faut-il prendre parfois le temps de méditer pour bien savoir si c’est vraiment la main de Dieu qui est sur cette initiative.
Le retour à l’Ecriture semble un bon chemin pour apprendre à reconnaître l’initiative de Dieu et savoir mieux l’accepter quand elle se présente. Zacharie met par écrit le nom qui lui a été confié par Dieu. Ainsi recevons-nous dans les Ecritures ce qui a été confié à d’autres par Dieu même et la parole peut alors nous revenir, le trouble se dissiper et la stupéfaction faire place aux mots. Sans que pour autant le mystère soit dissipé, mais avancer dans le dessein mystérieux de Dieu ne nous fait plus peur. « Que sera donc cet enfant ?». « Que sera donc cette paroisse ? »
Si elle est comme Jean Baptiste, cependant elle ne perdra jamais sa tête qui est le Christ. Et avec le Christ et avec Jean-Baptiste, elle manifestera que, aujourd’hui encore, Dieu nous adresse une parole vive. La seule condition, c’est que nous laissions cette parole nous surprendre, nous déranger parfois, nous tenir en éveil toujours. C’est là que l’on peut voir qu’elle est vive et porteuse de vie. Et que la même où nous souffrons d’un manque, d’un inachèvement, en ces moments où nous nous surprenons à dire comme Isaïe : « Je me suis fatigué pour rien, c’est pour le néant, c’est en pure perte que j’ai usé mes forces. », nous entendons le Seigneur nous dire : « Je fais de toi la lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. » Comme Pierre a été envoyé alors qu’il était encore sous le coup de son reniement (Jn. 21, 15-18), comme les apôtres ont été envoyés alors que certains doutaient (Mt. 28, 17), nous sommes invités à ne pas nous centrer sur nos limites, mais sur ce que Dieu veut réaliser avec nous.
Un dernier mot : fêter mon départ en ce jour de la nativité de St Jean Baptiste m’est un encouragement. Vous savez que nous sommes aux jours les plus longs de l’année et donc que nous sommes inéluctablement voués à voir ces jours diminuer en longueur. C’est la raison du choix de cette date du 24 juin pour cette fête. Car l’évangéliste Jean nous rapporte que le baptiste Jean a rendu ainsi témoignage à Jésus : « Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue. » A l’horizon des jours qui diminuent, ce sera en effet Noël, le jour où la Parole va prendre racine en notre humanité. Nous savons ce qu’il nous reste, pour vous comme pour moi : préparer le monde à la venue de cet étranger qui vient chez les siens. PL






LA COLLECTE DU DENIER 2018 EST LANCÉE !


DENIER 2018 DENIER

Donnez aux prêtres et aux salariés du diocèse les moyens de vivre et d’agir.
Prêtres et laïcs salariés sont rémunérés par le Denier de l’Église, qui finance aussi la formation des séminaristes… et la seule source du Denier, c’est votre générosité !
Grâce à votre don au Denier, les prêtres et les laïcs ont les moyens d’accompagner les bénévoles et tous ceux qui le souhaitent : célébration de la messe, formation spirituelle, préparation aux sacrements, visites et assistance aux personnes âgées, malades ou démunies, soutien aux équipes de vie chrétienne, conseil individualisé…
Vous l’aurez compris, sans votre aide, l’Église n’aurait pas les ressources financières pour accomplir sa mission !
En ce mois de mars, nous lançons la collecte du Denier pour 2018 : la mobilisation de tous est primordiale alors que la famille des donateurs est, année après année, un peu moins nombreuse…
Vous souhaitez en savoir plus sur la collecte du Denier ?
Retrouvez toutes les informations dans les tracts mis à disposition dans les églises. N’hésitez pas à les partager pour que le plus grand nombre soit sensibilisé à l’importance de donner au Denier. Chaque don, même modeste, est précieux.
Comment faire un don ?
Vous pouvez donner en ligne sur le site www.donnonsaudenier-lyon.fr                                  
C’est pratique, rapide et sécurisé !
Un grand merci pour votre contribution !



Pour nous contacter ou pour recevoir la newsletter de la paroisse

Ecrire un mail à contact@paroissefrancheville.fr

 

Pour toute demande d'extrait d'acte de baptême

Ecrire un mail à contact@paroissefrancheville.fr et nous faire parvenir, au 80, avenue du chater 69340 Francheville une enveloppe timbrée à vos nom et adresse en précisant votre demande, pour que nous puissions vous le faire parvenir, à moins que vous ne puissiez venir les chercher aux permanences d'accueil.

A Lire .....

Bulletin paroissial

Lire le dernier
BULLETIN
cliquez sur l'image ici
>

 

annonces paroissial

Lire les ANNONCES
de la semaine
cliquez sur l'image ici
>